Accueil
Histoire
Aujourd'hui
Qualité
Réglementation
Bulletins
Actualités
Catalogue
Contact
     
Les produits



HISTOIRE

lien>http://www.herbo-cailleau.com/img/up//1/2701139912999.jpg> Cliquer pour agrandir le livre de compte
dans un nouvelle fenêtre

 1868  Le plus ancien livre de compte, retrouvé dans les archives, atteste d’une activité de production de 4 plantes : la camomille romaine, la menthe, l'hysope et la mélisse, et de leur commercialisation qui se poursuivra jusqu’en 1930 avec peu de changements.

1930-1939  Extension des surfaces cultivées. La production de Chemillé en camomille romaine se substitue progressivement à celle de la Belgique. L’enseigne « Herboristerie centrale du Maine et Loire » est créée.

Le nombre d’espèces cultivées augmente pendant que se développe la cueillette de plantes sauvages pour alimenter les herboristes qui, à cette époque, prospèrent. Des formules thérapeutiques efficaces sont commercialisées et figurent encore aujourd’hui sur notre catalogue.

 

1939-1945 Pendant la deuxième guerre mondiale, l’activité est très ralentie mais les plants sont sauvegardés.
En 1941, le gouvernement de Vichy supprime le diplôme d’herboriste. La distribution des plantes devient un monopôle pharmaceutique.

1945-1953 Un premier bâtiment destiné exclusivement à l’activité professionnelle est construit.  La commercialisation commence à s’opérer sur l’ensemble de la France.

En 1953 un incendie détruit le bâtiment.

1954-1976 Reconstruction : création des premiers ateliers rassemblant des machines de coupe, de concassage, de calibrage ; création d’un séchoir à air chaud en complément des séchoirs traditionnels à air libre. Création d’un atelier d’extraction d’huile essentielle de camomille romaine.
Mise en place de conditionneuses semi-automatiques pour fabriquer des infusettes destinées aux hôpitaux.
Importante production de tisanes, comme le Thé des familles, destinées aux sociétés créatrices de marques. Développement de l’exportation vers les pays francophones.Conditionneuse IMA pour infusettes

1976 L’entreprise jusqu’alors en nom personnel devient une société de statut SARL.

1976-1984 Acquisition d’une conditionneuse IMA permettant la fabrication entièrement automatique des boîtes d’infusettes (photo ci-contre). Acquisition de machines permettant la fabrication de gélules.

1979 Madame Veil, Ministre de la santé, libère 34 plantes du monopole Pharmaceutique.

 1985-1986 Mise en place de l’informatique

1988 Création du laboratoire d’analyses (photo ci-contre)

1989-1990 Chute du « Mur de Berlin » conduisant à recomposer les relations avec les fournisseurs de plantes d’Europe centrale.

1995 Création de la gamme d’huiles essentielles

1997 Création de la gamme de plantes biologiques

2004 Création d’un nouvel atelier de coupe

2008  Rénovation intégrale du principal bâtiment de stockage (500 m²). Mise en place d'un stockage vertical dynamique avec localisation informatisée des lots  (photo ci-contre).

2009  NOUVELLE GESTION DES MATIERES PREMIERES ET DU STOCKAGE DES EN-COURS 

Mise en place d’un système informatisé de gestion des matières premières :
 - saisie des entrées avec attribution automatique des numéros de lots
 - Etiquetage des plantes mises à disposition pour la préparation des commandes

Mise en place d'un stockage vertical des plantes mises à disposition de l'atelier de préparation des commandes des détaillants (photo de gauche).

2010 AMELIORATION DU PROCESSUS DE CONCASSAGE  

- création d’un nouvel atelier de concassage

 - Installation de matériels permettant de meilleures productivité et qualité bactériologiques des plantes (photo ci-contre).

Nous contacter

Catalogue

Actualités

Copyright Cailleau Ó 2006 - Tous droits réservés